Imprimer cette page

L'eau, les sources…

Un anniversaire peu glorieux

 

Il y a dix ans que, en lieu et place de l'eau de nos sources du Grand Logis, c'est de l'eau de la Durance, copieusement traitée, et chèrement remontée de Pierrevert, qui coule de nos robinets.
L'association Montfuron Avenir s'était engagée vigoureusement dans la recherche d'autres solutions.
Ses adhérents, ainsi que  beaucoup de villageois, ont déploré le choix de la Mairie, comme en témoigne le "Billet d'Humeur" paru dans Montfuron Point de Vue, n°20, à l'automne 2004.

Trop c'est trop!           par  Jacques Interlegator


Dans les numéros de l'automne 2003 et du printemps 2004 de "Lou Tambourinaïre", deux articles courageusement anonymes ont tenté, en utilisant le ton humoristique d'expliquer aux habitants de Montfuron le bien-fondé de l'arrêté municipal ayant abouti à ce que au "jour de grâce du mercredi 25 juin, les habitants du village de Montfuron boivent l'eau de Manosque"*. Effectivement depuis ce jour, nous devons boire l'eau de Manosque, c'est à dire l'eau de la Durance qui sort de nos robinets, tiède et surtout avec une odeur très prononcée d'eau de javel. Dans le n° de l'été 2004 de notre journal municipal un auteur, qui se dévoile cette fois, Gérard Guillot, nous explique que "La zone de captage du Grand Logis et la Source de l'Avocade, au repos depuis le 28/6/2004 vont reprendre du service et cette fois-ci pour fournir l'eau d'arrosage des espaces publics du village." La question que nous nous posons est très simple : De qui se moque-t-on dans notre village de Montfuron ?. Alors que ces deux sources étaient utilisées pour nos besoins quotidiens et que nous buvions une eau excellente, on nous décrit comme un exploit digne d'admiration comment cette eau de source va être stockée dans "une cuve métallique d'occasion" pour finalement arroser les espaces publics.

Triste exploit, qui réserve l'eau de source aux pelouses et l'eau de la Durance aux malheureux habitants!

En réalité, nous savons bien que la municipalité a choisi de nous faire boire l'eau de la Durance pour satisfaire les besoins démesurés en eau de certains. Et comme l'auteur de l'article précité a intitulé si ironiquement son texte : "Trav'eau d'arrosage" nous lui répondons de la même manière : "Tr'eau c'est trop!"

 

Non seulement la qualité de l'eau mais aussi sa gestion et son prix nous préoccupent


 

 

 


Page précédente : L'eau, les sources…
Page suivante : Le point sur l'eau en 2014