Imprimer cette page

Le point sur l'eau en 2014

Montfuron : le tarif le plus haut

Source; rapport de la DVLA  2013

 

Pour les 26 communes de la DVLA le tarif moyen d'un m3 d'eau, calculé pour 120 m3 annuels par compteur, est de 2,94 euros.

Dans une quinzaine  de communes (Volx, Oraison, Manosque etc..) le tarif se situe entre 2 et 3 euros le m3. Dans 6 communes(Riez, Valensole, Pierrrevert, le tarif dépasse 3,5 euros.  le tarif .

Mais Montfuron détient largement le record avec un tarif de 4,35 euros le m3.

 

Une augmentation continue depuis 10 ans


En 2002 pour faire face aux frais d'installation de la conduite et des pompes  qui devaient nous amener l'eau de Manosque via Pierrevert, la municipalité annonçait une taxe communale comprenant une part fixe (15 euros annuels en 2002, 18 euros en 2012) et une part proportionnelle à la consommation (0,30 euros en 2002, 0,39 en 2012 avec les parts de Manosque et Pierrevert). De même le prélèvement de la SAUR comporte une part fixe quelle que soit la consommation (de 50 euros en 2002, et de 62 euros en 2012) et une part variable (1,50 euros le m3 en 2002, 2 euros le m3 en 2012).

Ce système visait délibéremment à pénaliser les petits consommateurs, censés être des résidents secondaires, responsables de pics de consommation en été. Il feignait d'ignorer que les pics de consommation sont aussi dus à la forte fréquentation des gites à la belle saison, et au remplissage des piscines par des résidents, permanents comme secondaires. Surtout pour rembourser les emprunts importants faits par la commune les élus comptaient sur un accrooissement rapide du nombre d'habitants et d'abonnés, ainsi que de la consommation.

Il n'en fut rien. Le nombre d'abonnés  qui était de 88 en 2002 atteint depuis peu 97, alors que la DLVA ne compte que , et la consommation , pourtant anormalement forte en 2012, ne dépasse guère les 12 000 m3 que fournissaient régulièrement les sources du Grand-Logis. Aussi la charge du remboursement a pesé depuis 10 ans sur un petit nombre de foyers et surtout sur les plus modestes ou les plus économes, dont la consommation se limite à moins de 80 ou 100 m3. Pour ceux-là le prix réel du m3  tend vers  4, 90 euros voire 5 euros.

Changer la donne


A Montfuron moins on consomme plus l'eau est chère. Plus on consomme moins l'eau est chère. C'est un encouragement au gaspillage d'une ressource essentielle, et une entorse à l'équité entre citoyens face à un bien commun indispensable à la vie. Revenir à un barème plus conforme à l'équité et à l'écologie supposerait de minimiser les parts fixes prélevées par les différents opérateurs, et d'instaurer des tranches progressives dans la tarification des m3 consommés. C'est ce que font de nombreuses municipalités, comme, autour de nous Reillanne et Forcalquier.  Le tarif, bas pour les première tranches correspondant aux besoins vitaux des personnes (de 0 à 30 m3 par exemple ), s'élève dans les tranches suivantes :de 30 à 80, de 80 à 120, de 120 à 200 etc

Un réseau communal de distribution vétuste 


Malgré l'ampleur des investissements l'essentiel édu réseau de distribution n'a pas été rénové. Dans son rapport 2013 la Saur signale que "La localisation de fuite sur le réseau de la commune de Montfuron reste difficile car la totalité du réseau est en PVC ou en PEHD. La moindre fuite à très faible débit peut sérieusement dégrader le rendement hydraulique du réseau" Et si, grace à des compteurs de secteurs, le rendement du réseau de distribution a pu  être amélioré, il s'est récemment dégradé, avec une brutale augmentation des consoimmations difficilement explicable en 2012.

Le volume importé journalier maximum autorisé est de 150 m3.
Ilalimente deux réservoirs situés au moulin : Le Moulin 1 de 140 m3, Le Moulin 2 = de100 m3


 


 

 

 


Page précédente : L'eau, les sources…
Page suivante : Entrevue Mairie