Imprimer cette page

Le Village de Montfuron

page en construction

 

histoire du village

 

A proximité d'une grande voie romaine, reliant l'Italie à la vallée du Rhône et au-delà à l'Espagne, le territoire de Montfuron garde de nombreux vestiges gallo-romains : villas dont les fondations se devinent dans les champs, monnaies et peut-être tombes.

Jean Fabre

C'est un personnage hors du commun qui a replacé dans une longue histoire le village presque abandonné qu'il a connu dans les années 1950-1970. Voici ce qu'on lit dans
Le Pays de Forcalquier, Guide du visiteur attentif, Les Alpes de Lumière, 2° édition 1971 :
Jean Fabre, est un ancien berger, devenu cantonnier de la commune, et qui a passé des années à observer les bords des routes et des champs. Il a recueilli ainsi des milliers de documents géologiques ou archéologiques, qu'il a rassemblé dans un Musée Lapidaire, situé dans l'ancien presbytère attenant à l'église du village. On peut y voir des fossiles (poissons, plumes, insectes, végétaux), des minéraux (et surtout d'extraordinaires étoiles en gypse), des vestiges archéologiques (tuiles romaines, fragments de dolia, poteries, inscriptions, meules en basalte et en grès, scories de fonderies...). A cette initiative nous devons de pouvoir mieux connaître le passé de la commune. Si les vestiges préhistoriques n'y sont pas nombreux, par contre les vestiges d'époque gallo-romaine sont abondants. Des établissements importants existaient à l'emplacement de village, ainsi qu'à Prat-Bataillé, l'Avocade, Terre-Longue, le Poteau de Bel-Honneur, Saint-Elzéar, etc... Plusieurs de ces sites possédaient une nécropole.
Malheureusement, à la mort de Monsieur Fabre en 1976, le presbytère fut vendu, la collection pillée et dispersée. Ce qui en restait aurait été déposé à Apt à la Maison du Parc du Luberon.
Voir "Le musée de l'oubli" dans Montfuron Points de vue Numéro 6

L'église du XIII°siècle,

 

massive et rustique, était entourée du cimetière. Son pavement cachait des tombes médiévales, et ses murs des fresques mal conservées. Le presbytère qui y est attenant est une belle demeure du XVIII°siècle.


Page précédente : Contact
Page suivante : Dernières Minutes