Imprimer cette page

Dernières Minutes

juin 7, 2015

PLU / PADD


Compte-rendu du PADD et du PLU, adopté par le conseil municipal du mardi 28 avril 2015.
Catégorie : Vie du village
Posté par : sylvain
Le 28 avril dernier, le Conseil Municipal a adopté le PADD (Projet d’Aménagement et de
Développement Durables) et les divers règlements qui constituent le PLU (Plan local d’urbanisme).

Celui-ci avait été soumis il y a un an, à enquête publique - à laquelle nous avions contribué activement - et finalement avait été refusé par les services de l’État, pour diverses raisons, notamment le pastillage - trop peu précis - permettant à certaines exploitations agricoles de se densifier et de trop diversifier leurs activités.
La commune s’est donc appliquée à mettre le PLU en conformité avec les recommandations préfectorales.


1)    Les enjeux pour la commune : rappels.

Montfuron est une commune bien située, relativement bien préservée et profitant des services et infrastructures offertes par sa proximité avec Manosque.
Sa qualité de la vie et son attractivité font que Montfuron a un taux de croissance démographique soutenu et en augmentation, parallèlement à un desserrement des ménages.
Une dynamique que la commune souhaite encourager en prévoyant l’accueil de 100 habitants supplémentaires en 10 ans ; ce qui en plus de la réhabilitation de logements vaquants ou de bâtiments agricoles, induirait 56 logements neufs.


2)    Éco-citoyeneté et protection des territoires…


Sont les deux axes autour desquels s’articule le PLU.

D’une part il faut densifier l’habitat (et enrayer le «mitage»
du territoire), le diversifier (logement locatif, mixité sociale, habitat touristique…) et le recentrer sur le «cœur» du village (mis-à part les 3 pôles agricoles des Peyres, des Granges et de Mériton).

D’autre part assurer la protection de notre territoire et de ses richesses apparait comme primordial.
Que ce soit en développant une agriculture pérenne, évolutive et responsable (reconquête d’anciens espaces agricoles, entretien des massifs grâce au pastoralisme, diversification des activités accessoires…) ; ou bien en mettant en place des espaces de protections des milieux naturels (développement des chênaies, constructions bio-climatique, solaire et photovoltaïque de toiture…) ; ou encore en se préoccupant de protéger et valoriser les paysages et le patrimoine de Montfuron : insertion paysagère de l’urbanisme, préservation des vues lointaines, valorisation du Moulin à vent  et de la Chapelle Saint-Elzéar et réhabilitation des deux autres moulins et du four à chaux, chemins de randonnées…

3)    Point-de-vue de Montfuron Avenir.

Nous avons déjà eu l’occasion de dire le bien que nous pensions des précédentes moutures de ce PLU, que nous appelions de nos vœux et que nous avons largement contribué à enrichir, tant par nos suggestions au fil des années que part nos participations aux différentes enquêtes publiques, réunions et consultations ; sans pour autant manquer de souligner quelques réserves préoccupantes, dont certaines - le pastillage notamment - ont aussi été signalées par la DDT et les different services de l’État.
Force est de constater qu’un certain nombre de recommandations ont été suivies et que la plupart des obstacles ont été levés : pastillage plus précis et règlements moins permissifs, limites de certaines zones, projets d’ensemble…
Cependant nos demandes concernant le Castelas n’ont pas été entendues, si cette colline reste une zone naturelle à préserver, rien ne protège les derniers murs et vestiges de l’ancien château, pourtant patrimoine bâti emblématique de notre village.

Enfin, même si c’est anecdotique, un désenclavement des Peyres et de Mériton via les Granges n’a pas été envisagé. Ils resteront toujours aussi déconnectés du village. Ce qui est dommage, surtout si l’on pense qu’un des objectif du PLU est de tout « recentrer » sur le village.

Page précédente : Le Village de Montfuron
Page suivante : Bulletin "Point de vue" N°32