Imprimer cette page

Dernières Minutes

mai 4, 2018

Entretien en mairie de Montfuron le 23 avril 2018


Différents thèmes ont été abordés :

1) Castelas.
2) Ferme photovoltaïque.
3) Fibre optique.
4) PLU.
5) Le Verger.
6) Place du village.
7) Employé communal (LLB)
.
8) Chenil à proximité des containers.

9) Cuisines du Monde.
10) Vue depuis la place.
11) Élections municipales dans 2 ans.

Catégorie : Vie du village
Posté par : sylvain

Entretien mairie de Montfuron le 23 avril 2018

 

Présents :
pour la mairie > Pierre Fischer, Gérard Guyot.
pour Montfuron Avenir > Georges Bertrand, Sylvain D’Apuzzo, Jérôme Richard.

1) Castelas.
La ville a déposé en mai 2017 un dossier dans le cadre des contrats de ruralité proposés par le gouvernement et regroupés par la DLVA. ; des demandes de subventions qui portaient sur : les bancs, la sécurisation et l’accueil sur le site, la signalétique et le revêtement de la chaussée.
Ces dossiers ont été transmis par la DLVA à la préfecture qui n’a pas fait d’observations ; cependant les ABF (Architectes des Bâtiments de France) n’ont pas été consultés . Le financement des contrats de ruralité a été confirmé par le ministre Mézard lors du congrès des maires (novembre 2017). Lors de la visite de la sous-préfète début février 2018, cette dernière a informé qu’il fallait que la commune dépose elle-même une demande de subvention sur le dossier. 10 mois ont été perdus du fait des ambiguïtés de l’Etat et du manque de suivi de la DLVA. C’est le maire de Remoules (M.Megy) qui suit le dossier en tant que vice-président.
Pierre Fischer va adresser une lettre recommandée au Président de la DLVA pour lui demander de relancer la démarche.
Note GB : on pourrait essayer de voir le contenu du dossier et d’appuyer la démarche de Montfuron auprès de la DLVA. Nous avons oublié de poser la question de l’intervention d’archéologues sur la conservation des vestiges.

2) Ferme photovoltaïque.
L’entreprise Voltalia propose d’installer 7 ha de panneaux sur le versant sud de la colline du Rocher, zone qu’un glissement de terrain a rendu impropre à la culture. Ce site sera clos mais devra être pâturé. La puissance de crête sera limitée à 5 MWh pour rester dans la catégorie moyenne. L’étude environnementale est en cours, aux frais de l’entreprise. Elle comprendra une demi-journée pédagogique pour les enfants de l’école afin de leur montrer comment est conduite l’étude et pour les sensibiliser aux énergies renouvelables. Un panneau photovoltaïque sera installé sur le mur de l’école, dont l’électricité pourra être utilisée sur place pour des expériences.
Ce projet pourrait prendre 4 ans. Il est subordonné aux résultats de l’étude environnementale et nécessitera une révision du PLU, voire son inscription au SCOT. Une remarque en ce sens a été faite lors de l’enquête publique. Le loyer sera de 3 500 € par hectare pendant 20 ans, soit environ 25 K€ par an, ce qui complèterait utilement le budget de la commune.

La DLVA étudie de son côté un projet européen plus important sur 1 500 ha (He-Green / power to gas ?), en vue de la production industrielle d’hydrogène, avec possibilité de stockage dans les réservoirs géologiques disponibles localement (exemple : Géo-méthane). Comme ce projet n’en pas encore très engagé et reste hypothétique, M. le maire demande de la discrétion à ce sujet.

3) Fibre optique.
Une gaine pour la fibre a été posée lors de l’enterrement de la ligne moyenne tension entre Manosque et Reillanne. Reste à tirer la fibre. C’est Orange qui est en charge dans le secteur, mais  concernant Manosque, est en retard par rapport à ses prévisions. En tout cas, Montfuron bénéficiera d’une certaine priorité qui permet d’espérer de disposer des services en 2020.
À propos de la panne des connexions téléphonique et internet, suite à des malveillances, qui a duré 11 jours,  la mairie réclame des compensations financières.

4) PLU.
La ville a trouvé une nouvelle équipe d’urbanistes à Embrun, suite à cessation d’activité de l’ancienne équipe. Une révision du PLU pourrait être nécessaire si le projet photovoltaïque évolue favorablement, ainsi que pour permettre d’éventuelles réalisations sur Mériton, dont la vente a à nouveau été retardée (UTN : unité touristique nouvelle). Pierre Fischer rappelle son soutien à un projet de village écologique, mais son opposition à tout projet susceptible d’apporter des nuisances.
En dehors de ces projets, une modification plus légère sera nécessaire pour régulariser quelques terrains et peut-être pour le verger afin de sortir du PLU l’emplacement du déversoir d’orage, susceptible d’être remplacé par un stockage souterrain moins contraignant. Certaines parcelles, à réhabiliter (ou pas) posent aussi question.
Le recours de M. Morenas a été rejeté et le PLU régularisé suite à la nouvelle enquête publique permettant de corriger l’erreur mineure de procédure ayant justifié la précédente annulation.

5) Le Verger.
Le projet est suspendu à l’accord de l’ABF qui a remis en cause son accord précédent sur le projet. Une rencontre aura lieu le 3 mai à Digne entre l’ABF et la nouvelle équipe d’urbanistes. Pierre Fischer espère un accord de principe. Il a également des contacts avec un autre promoteur. En attendant le projet est retardé.
Nous posons à nouveau la question des infrastructures à renforcer pour l’accueil de cette population importante à l’échelle du village : 17 maisons probablement occupées dans un délai réduit si le promoteur vend des maisons et non des parcelles. Les réponses de la municipalité restent floues car elle n’a pas vraiment étudié ces problématiques, étant dans l’expectative quant au devenir final du projet. L’utilisation des terrains des tennis est évoquée.
Note GB : Reste la question de la réunion publique promise l’année dernière. Il semble nécessaire de suivre le résultat de la réunion du 3 mai et de reposer la question d’une information et d’une consultation des habitants.

6) Place du village.
La pose des bornes rétractables est inscrite au budget qui vient d’être voté et la subvention est obtenue. Les négociations sont en cours pour passer le marché. Il est envisagé de ne les mettre en service que lors des périodes d’affluences. Seuls les véhicules des riverains pourront entrer.
La commune a demandé à la DLVA de relancer l’étude de l’aménagement de la place qui avait été esquissé dans l’étude sur « Les jardins de Montfuron ». Ces aménagements risquent d’être coûteux car ils supposent la rénovation préalable des réseaux qui sont très anciens.
Note GB : À suivre. Nous pourrions relancer notre demande d’un groupe de travail ouvert aux volontaires.

7) Employé communal (LLB).
En arrêt maladie jusqu’à la mi-mai, car ses problèmes de santé consécutifs à sa chute l’été dernier (accident du travail) se sont aggravés ; il devrait reprendre le travail en mi-temps thérapeutique.

8) Chenil à proximité des containers.
Pierre Fischer dément l’existence de tout projet sur ce terrain, qui de toute façon est inconstructible. L’installation d’un chenil passe par une procédure spécifique très contraignante.

9) Cuisines du Monde.
Nous avons confirmé réserver la salle de la Chapelle Saint-Elzéar le 21 juillet le soir.
Le 22 juillet midi n’étant pas possible, en raison du « vide grenier » organisé par le Bir Bar Broc.
Nous allons faire une demande écrite, par e-mail - le maire ayant donné son accord verbalement - pour obtenir l’autorisation d’organiser un apéritif sur la place pour fêter les 20 ans de notre association.

10) Vue depuis la place.
Nous avons obtenu du maire le principe d’élaguer les arbres du talus soutenant le terrain de sport et l’abattage des arbres morts. Sylvain doit voir cela directement avec le maire et les employés de voirie.

11) Élections municipales dans 2 ans.
Le maire ne souhaite pas effectuer un nouveau mandat de 6 ans, cependant il briguera quand même de nouveau ce poste afin de former un successeur, notamment aux exigences financières (demande de subventions...) de la commune ; et de l’accompagner pendant 1 an ou 2 avant de lui céder la place. 
Il s’est déjà exprimé dans ce sens dans une interview publié dans la presse locale (La Provence).


Page précédente : Le Village de Montfuron
Page suivante : Bulletin "Point de vue" N°32